Actualite Sport

Sport : des jeunes réglementent la pratique du “petits poteaux” au Burkina Faso

Plusieurs compétitions de football tiennent actuellement les jeunes en haleine dans les différents quartiers, que ce soit à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso ou à l’intérieur du pays. Ces tournois sont généralement appelés Maracana avec des poteaux de hand-ball. Certains organisateurs utilisent des cages d’un mètre de long sur 1,25 de large tout en conservant l’appellation, tournoi maracana. Pour l’association petits poteaux du Kadiogo (AS/PK), un tournoi avec les dernières dimensions mentionnées ne doit pas être appelé “maracana”, mais “petit poteau” car étant une discipline autonome avec des règles spécifiques. 

Les cages du petit poteau selon les règles internationales

Selon les explications du secrétaire général de l’association Guy Guigma, le petit poteau se joue avec un ballon de dimension 3 alors que le maracana se joue avec la taille 5. Autre différence, les cartons. « Au petit poteau, il y a le carton bleu qui signifie que le joueur doit sortir pour une durée de 2 minutes. Le carton jaune, 5 minutes dehors et le carton rouge qui équivaut à une expulsion et une suspension pour le prochain match» a t-il indiqué.

L’objectif de l’association, c’est de tendre vers une fédération. Le président Maxime Paré a déclaré que le bureau qu’il préside va vulgariser le petit poteau dans les 13 régions en appliquant les règles  internationales. « Aujourd’hui la Côte d’Ivoire a pû mettre en place une fédération. Des pays comme le Sénégal, le Mali, la Guinée et le Togo sont sur le processus». 

Exif_JPEG_420

L’association a d’ailleurs initié une compétition qui a débuté le 13 septembre à la zone 1. Dénommé grand tournoi de la paix, il se jouera jusqu’au 27 septembre à la zone 1.

Bernabé Kabré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *