Actualite Sport

Koudougou/Football : encore une saison sur un terrain difficile

Les supporters des équipent de Koudougou s’opposent à toute entrée payante au stade pour les matches de la saison 2020-2021. La raison, l’état du stade Batiébo Balibié qui accueille les matchs de l’ASEC-K (première division), du BPS (2e division) et d’autres équipes de la 3e division. 

Ce terrain de football est dans un état qui frise avec le ridicule pour une ville comme Koudougou. «C’est une honte pour tous les responsables du football du Burkina Faso et tous les fils et filles de Koudougou de faire jouer des compétitions de premier niveau sur ce terrain’», a pesté samedi, une supportrice pendant un match de gala entre l’ASECK et le BPS en ouverture de la saison footballistique dans la région du Centre-Ouest. 

Avec la passion accompagnée de violence de certains supporters, c’est parfois risqué pour les joueurs sur un tel terrain. Par endroits, les joueurs sont à nez à nez avec les supporters car la grille de protection qui les sépare est inexistante. Quand la sécurité est débordée, des supporters se retrouvent sur l’aire de jeu. Une aire de jeu elle-même de mauvaise qualité. Si ce ne sont pas les petits cailloux, la boue en cas de pluie ou les obstacles provoqués par la boue séchée, c’est la poussière qui enrhume la qualité du jeu. 

«Dans ces conditions, comment peut-on exiger un meilleur jeu aux acteurs ? Ceux qui ne comprennent pas s’en prennent souvent à des joueurs pour rien. Une passe que ton partenaire te donne, à un mètre le cuir butte sur un obstacle et il devient incontrôlable. J’ai vu des gardiens encaisser des buts gags sur ce terrain parce que le ballon a rebondi sur un caillou juste avant que le gardien ne s’en saisisse» se lamente un ancien joueur de l’ASECK.  

La clôture de cette enceinte est dans état piteux et offre plusieurs ‘’portes’’ au stade. Du coup pour chaque rencontre, les organisateurs appellent plusieurs ‘’gardiens’’ pour veiller sur les entrées frauduleuses. A compter de la nouvelle saison, les supporters ne veulent plus de gardiens sur un reste de mur ou devant deux officielles voies d’accès au stade tant que les travaux du stade municipal n’ont pas repris. Ils l’ont dit lors d’une rencontre sur la non-violence et le Fair Play dans les stades.

Le président de l’Assemblée Nationale, Bala Sakandé qui a assisté à l’ouverture de la saison, a estimé qu’il suffit d’une volonté des filles et fils de Koudougou pour que le Batiébo Balibié soit un beau stade avec une bonne tribune et même du gazon en attendant le stade municipal. Bala Sankandé a indiqué que le ministre des sports lui a confié qu’en 2021 le stade municipal sera terminé.

En attendant, la ville de Koudougou à qui de nombreuses promesses sur la finition dudit stade ont été plusieurs fois faites par le passé, doit continuer à jouer dans la boue ou dans la poussière encore quelques mois. Et cela commence par la 1ère journée du Faso-Foot. L’ASECK reçoit le RCK le week-end prochain.                                                               Sabouna Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *