Sport

Elections FBF ” L’immixtion du bureau sortant dans le processus de renouvellement est inacceptable” Amado Traoré

« Le comité exécutif n’a pris position pour qui que ce soit. Mais en tant que Sita Sangaré, j’ai pleinement le droit d’appuyer qui je veux » Sita Sangaré

« J’ai donné des instructions à mes soutiens de ne pas répondre à l’invective et à aucune accusation » Lazare Banssé

« Chacun a pris l’engagement d’œuvrer pour que le football ait des lendemains meilleurs ». Le secrétaire général du ministère des sports Hermann Yabré s’est montré rassurant ce jeudi matin, au sortir d’une rencontre avec les 6 candidats en course pour la présidence de la Fédération Burkinabè de Football (FBF).

Mais la réaction du candidat Amado Traoré laisse croire que le problème n’est pas résolu. Le patron du Majestic SC dénonce « l’immixtion du bureau sortant dans le processus de renouvellement» qu’il juge inacceptable. Il est convaincu que cette immixtion est la cause de cette tension que le ministère tente d’apaiser.

Invité à cette rencontre, Sita Sangaré trouve que ce sont des accusations gravissimes. Le président sortant dit n’avoir pas eu le sentiment que tous les candidats veulent aller à des élections apaisées. «Le comité exécutif n’a pris position pour qui que ce soit. Mais en tant que Sita Sangaré, j’ai pleinement le droit d’appuyer qui je veux je ne sais pas quelle est la disposition dans ce pays qui m’empêche de le faire. Peut-être que ceux qui le disent auraient souhaité avoir le soutien du candidat Sangaré que je suis »
.
FAUT-IL ALLER AU CONSENSUS ?

La question pour la formation d’un bureau de consensus a été abordée par la presse. « C’est notre position » a répondu Amado Traoré, déplorant le fait que « d’autres ne veulent pas entendre parler de consensus parce qu’ils estiment qu’ils peuvent continuer à gérer le football même en étant en dehors de la fédération».

N’étant pas candidat, Sita Sangaré estime n’avoir pas avis à donner à ce niveau mais il pense « qu’on ne peut pas changer les règles en cours de match. Peut-être que les gens qui le veulent auraient été mieux inspirés de regarder à toute fin utile. C’était la volonté du département des sports et à titre personnel nous y avions adhéré et nos textes prévoient d’ailleurs ce mécanisme, car seul le président est élu et après il compose son bureau ».

Qu’en pense le candidat Lazare Banssé ? « J’ai été clair. Il faut que tous les acteurs du football se rassemblent. C’est ce que je peux prendre comme engagement pour l’instant. Pour le reste, tout reste ouvert ».

Le ministère des sports n’a pas la prétention de s’ingérer dans ces élections, mais il a le devoir de se rassurer que les textes élaborés et validés en assemblée générale sont respectés pour des élections acceptées de tous.

Bernabé Kabré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *