Société

Projet Job Booster : ouvrir les voies de l’emploi à 15 000 jeunes d’ici à 2021

La mise en œuvre du projet « Job Booster », était au centre d’une rencontre entre acteurs du secteur de l’enseignement, de la formation technique, de l’emploi et organisation non gouvernementales. Cette rencontre a eu lieu le 27 novembre 2018 dans la salle de conférence du secrétariat Permanent des Organisations Non Gouvernementales (SPONG).

Ouvrir les voies de l’emploi à 15 000 jeunes qualifiés d’ici à 2021, c’est l’objectif que se fixe le projet Job Booster. Une vingtaine de personnes issues de structures telles que le ministère de la jeunesse de la formation et de l’insertion professionnelle et d’organisations de la société civile ont pris part à cette rencontre.

« Cette initiative a pour ambition de travailler sur la connexion de la demande des entreprises en matière d’emploi et la formation professionnelle des jeunes. Y’aura une grande composante du projet qui va appuyer au moins 41 centres de formations professionnels », a expliqué Roukiatou Ouédraogo, chargée de communication et de plaidoyer au SPONG.

Si les participants à la rencontre trouvent le projet pertinent, ils ont toutefois formulé des recommandations. « Il faudrait travailler davantage en synergie entre les différents programmes pour éviter justement les doublons, éviter que les mêmes centres soient soutenus par 3, 4 programmes sans qu’on ne le sache », recommande Dominique CRIVELLI, chef suppléante au Bureau de la coopération suisse au Burkina.

D’un coût total estimé à 5 milliards de francs Cfa, le projet « Job Booster » a pour cible des jeunes de 15 à 24 ans. Il couvre 3 régions à savoir les Hauts Bassins, la Boucle du Mouhoun et le Nord. Il a débuté en 2017, il s’étendra jusqu’en 2021.

Marina Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *