Société

Pèlerinage Yagma 2020: Le Burkina consacré au cœur immaculé de Marie

C’est une foule de chrétiens venus dimanche des quatre coins du Burkina et du Niger pour prendre part à ce pèlerinage au pied de la colline notre dame de Yagma.

Ce pèlerinage revêt un caractère spécial. Le Burkina a en effet été consacré au cœur immaculé de Marie. Un acte de foi et d’espérance selon le président de la conférence épiscopale Mgr Laurent Dabiré. “Les évêques de la conférence sentant la sollicitation du peuple de Dieu ont décidé de consacrer le Burkina Faso au cœur immaculé de Marie, notre Dame de Yagma. C’est un acte de confiance de foi et d’espérance qu’avec Marie qui intercède pour nous. Dieu nous donnera la victoire sur le mal et la force pour travailler à l’avènement d’un monde plus fraternel, un monde où chacun compte et tout le monde participe à sa mesure pour que les choses avancent”, dit-il.

Les pèlerins ont prié pour les victimes des attaques. “Nous avons ensemble levé les yeux vers le seigneur. Et Dieu ne nous abandonnera jamais. Nous avons prié pour les défunts, tous ceux qui ont perdu la vie dans ces attaques terroristes. Nous encourageons les uns et les autres à persévérer dans la prière. Chaque diocèse s’organise. Au niveau de Ouagadougou nous avons proposé une chaine de prière toute l’année qui a déjà commencé en décembre et qui va se terminer en décembre prochain”, a confié le cardinal Philipe Ouédraogo.

Un réconfort pour l’ensemble du peuple burkinabè selon le premier ministre Christophe Dabiré. “La chaine de prière organisée par l’ensemble des églises constitue un réconfort pour l’ensemble du peuple burkinabè. Et nous sommes très heureux de constater que l’Eglise famille du Burkina se préoccupe fondamentalement de la question de la paix et de la sécurité. Le gouvernement, derrière le président du Faso, va se mobiliser pour faire en sorte que les difficultés que nous connaissons aujourd’hui puissent reculer et que le peuple puisse retrouver la quiétude”, a-t-il indiqué. Et en ce temps de crise marqué par les attaques terroristes les évêques du Burkina et du Niger ont invité les populations à se départir de tout acte qui mettrait en péril le vivre ensemble.

Astrid Nikiema

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *