Société

Ouagadougou : les femmes de Brigade verte ont touché deux mois d’arriéré de salaire

Ouf de soulagement pour les femmes de la brigade verte de Ouagadougou qui ont commencé à toucher leurs arriérés de salaire (de 3 mois) depuis le 16 mai 2019.

Assises à même le sol, elles étaient nombreuses devant l’agence d’une banque de la place où notre reporter s’est rendue. Carnet bancaire en mains, et avec un petit sourire au coin des lèvres, l’une d’entre elles qui a requis l’anonymat nous confie que ce sont deux mois d’arriéré de salaire qui ont été mis à leur disposition.

Pourquoi ces arriérés ? Selon les explications du maire de Ouagadougou, ce retard est lié à la suspension de la subvention de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *