Société

Lutte contre l’excision : le GALOP sollicite l’accompagnement des femmes militaires

Le groupe d’action de lobbying et de plaidoyer (GALOP) présidé par Sika Kaboré épouse du président du Faso a organisé jeudi à l’endroit des femmes militaires et paramilitaires, une journée de sensibilisation et de plaidoyer contre les mutilations génitales féminines (MGF) et les mariages d’enfants. L’objectif de cette journée est de constituer une chaîne de solidarité dans la lutte contre les MGF et les mariages d’enfants.

Prenant la parole à l’occasion, la présidente du GALOP a rappelé que les mutilations génitales féminines (MGF) et les mariages d’enfants ont des conséquences sur la santé de la jeune fille.  « Il est plus que jamais urgent de renforcer les actions entreprises par le gouvernement avec le soutien de la société civile par la mise en place d’une chaîne de solidarité nationale suscitant la contribution de toutes les composantes socioprofessionnelles de notre société » a-t-elle déclaré.

 

Les femmes militaires disent être disposées à accompagner le Galop dans la sensibilisation en vue de mettre fin à ces deux pratiques.

« Nous sommes des mamans, parmi nous il y a des gens qui ont été victimes de mutilations, donc nous allons aider, accompagner le gouvernement dans cette lutte pour éradiquer ce fléau » a indiqué l’assistante de police Balguissa Sana.

 

Cette journée de sensibilisation n’est que le début d’une série d’activités que le GALOP compte mener en vue de l’éradication de la pratique des MGF et des mariages d’enfants, à en croire Sika Kaboré.

 

 

Près de 15 millions de filles sont mariées chaque année dans le monde avant leur 18e anniversaire et le Burkina Faso occupe le 5e rang soit une prévalence de 52%.

 

Quant aux MGF, le taux de prévalence est de 67% chez les 15-49 et de 11% chez les 0 à 14 ans selon l’épouse du chef de l’Etat. Le GALOP est composé de l’amicale des épouses des membres du gouvernement, de l’épouse du Président de l’assemblée nationale, des épouses des personnalités politiques, des personnes ressources et de bonnes volontés.

 

 

Samiratou GUIRE/ILBOUDO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *