Société

Lait : le Burkina en produit 250 millions de litre par an, mais seulement 5% sont valorisés (ministère des ressources animales)

La production de lait au Burkina est estimée à 250 millions de litre par an, mais seulement 5% sont valorisés. L’annonce a été faite jeudi par le ministère des ressources animales lors de l’ouverture de la 4e édition des 72h du lait local qui se tient du 25 au 27 octobre prochain à Ouagadougou.

Selon Adama Ibrahim Diallo, président de l’UMPL/B, « les achats institutionnels représentent un marché pour ces petits producteurs ». C’est pourquoi il souhaite que le gouvernement à l’instar du premier ministre qui avait pris un arrêté portant achat des produits alimentaires locaux par les structures étatiques dans le cadre de leur approvisionnement, afin que les produits locaux soient consommés par nos populations surtout au niveau des pauses café et autres. Ainsi pour trouver des débouchés, il invite l’UMPL/B à « s’investir davantage dans la transformation de façon à sortir des produits laitiers de qualité, répondant aux normes internationales ».

Pour Issa Sawadodo DG des productions animales, il faut que les producteurs s’y mettent aussi, c’est eux qui doivent faire le travail concrètement d’amélioration de production. Le ministre des Affaires étrangères Alpha Barry, parrain de l’évènement, qui s’est fait représenter par le secrétaire d’État à la décentralisation a pour sa part exhorté les acteurs de la filière « lait local » à mutualiser leurs actions au niveau régional pour dit-il « réduire notre dépendance de l’importation de produits laitiers de l’extérieur du continent ». Justement pour y arriver, l’Union nationale des mini laiteries et producteurs du lait local est soutenue par OXFAM à travers la campagne « mon lait est local » lancée dans 5 pays de l’Afrique de l’ouest (Burkina, Mali, Niger, Sénégal, Mauritanie, et le Tchad).

À en croire Homer Kaboré le directeur pays de l’ONG, OXFAM a aussi une dimension internationale et c’est dans ce cadre également qu’il y a mise en relation entre les producteurs de lait au Burkina, les exploitants et ceux d’autres pays où cette campagne se déroule. Les 72h du lait local se tiennent au CEFPO non loin du rond-point des Nations Unies à Ouagadougou. Vous y trouverez du lait et ses produits dérivés à savoir : du yaourt, fromage, beurre, savon et du « Gapal » cette boisson typique, des populations peules de la région du Sahel. Brigitte YODA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *