Société

Justice : 6 mois de prison ferme et une amende d’un million de Fcfa pour Naïm Touré et Aminata Rachow pour “diffamation et injures publiques”

Une amende de 500 mille Fcfa avec sursis pour Lahousseni Tahar Ouédraogo. C’est la peine pour “diffamation et injures publiques” prononcée vendredi en premier ressort par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou a confirmé des sources judiciaires à Radio Oméga. En plus, les accusés sont condamnés à payer 1 million FCFA de dommages et intérêts à chacune des 02 plaignantes et également 1 million FCFA au titre de frais engagés par les plaignantes. Le Tribunal a également ordonné la suppression de toute publication relative aux faits incriminés sur les pages Facebook des prévenus et la publication sur une période d’un mois à raison d’une publication par semaine de la décision de justice de vendredi.
Il est reproché aux trois activistes des faits de “diffamation et injures publiques” sur leurs pages respectives en l’encontre de Barakissa Ouédraogo (député à l’Assemblée nationale, chargée de missions à la présidence du Faso au moment des faits) et sa fille Assanata Dabal.

Une reponse

  1. Cela est une bonne chose car je me posais la question suivante:”pourquoi laisser ces activistes sans les poursuivre à cause de leurs publications sur facebook?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *