Société

Invitation des présidents du G5 Sahel par Macron : “cette convocation était prévisible” (Dr Laurent Ouédraogo, CDAIP, “anti-impérialiste” )

“Je pense que c’était prévisible cette convocation. Je ne dirai pas invitation car c’est une convocation de ces présidents dont Roch Kaboré par Macron au-delà des rapports qui existent actuellement entre ses pouvoirs et l’Etat Français qui est le maitre” a déclaré mercredi à Radio Oméga Dr Laurent Ouédraogo, membre du Comité de de défense des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP), et l’un des organisateurs des journées anti-impérialistes à Ouagadougou. Pour lui, c’est cohérent dans les rapports de force actuels. ”

Cependant, cela est à contre-courant de la dynamique populaire qui est de demander la liberté de s’affranchir de la domination de nos pays par l’impérialisme en générale et particulièrement de l’impérialisme Français dans nos pays” indique-t-il.

Cette déclaration intervient à la suite de la sortie du président français Emmanuel Macron en marge du Sommet de L’OTAN qui avertissait “je ne peux ni ne veux avoir des soldats français au Sahel alors que l’ambiguïté perdure à l’égard des mouvements antifrançais”.

Le président français Emmanuel Macron a invité donc à Pau (sud-ouest de la France) le 16 décembre les présidents des cinq pays du Sahel, afin qu’ils “clarifient et formalisent leurs demandes à l’égard de la France” pour sa présence militaire antiterroriste au Sahel.

“Nous devons à très court terme clarifier le cadre et les conditions politiques de notre intervention au Sahel avec les cinq Etats africains membres du G5 Sahel” (Mali, Burkina, Niger, Tchad, Mauritanie), a-t-il dit, en dénonçant “des ambiguïtés à l’égard des mouvements antifrançais”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *