Société

Délivrance des titres de transport : le ministre insatisfait des services rendus aux usagers à la DGTTM

Dans le cadre du projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport et ré-immatriculation des véhicules, le ministre des transports, Vincent Dabilgou a rendu une visite le mardi 20 août 2019 à Ouagadougou à la direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM) à Ouagadougou.

Après sa visite, le ministre dit ne pas être satisfait des services rendus aux usagers. « Il y a des problèmes d’abord au niveau de notre capacité à nous organiser pour permettre à ceux qui arrivent tôt de pouvoir avoir tôt et repartir. Mais aussi j’ai vu que il y a des gens qui arrivent en retard parce que les services doivent s’ouvrir à 7h30 mais ici il y a des gens qui ouvrent des guichets à 8h. Là je peux vous assurer que je vais m’en occuper ».

Toujours selon le ministre, des efforts peuvent encore être faits pour mieux développer les services. « C’est pourquoi qu’il est prévu l’ouverture de trois à quatre centres à Ouagadougou afin de décentraliser les services pour les usagers ». Une fois la visite achevée, le ministre s’est dit insatisfait du constat général. 450 à 500 cartes grises sont délivrées par jour à la DGTTM selon son directeur général Mamoudou Boukouma.

Le gouvernement burkinabè à travers le ministère des transports a lancé depuis décembre 2017 un projet de modernisation et de sécurisation des titres de transport et ré-immatriculation des véhicules. Les Burkinabè disposent à ce jour, d’un délai de 3 ans pour se doter des nouvelles cartes grises et plaques d’immatriculations.

Marina Traoré

Photo B24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *