Société

Ouagadougou : les travaux de voiries et d’équipements publics à l’arrondissement 6 lancés

Le lancement du lot 1 des voiries du PDDO2, projet de développement durable d’Ouagadougou phase 2, prolongement de l’avenue Jean-Baptiste Ouedraogo dans l’arrondissement 4 et le lot 2 des voiries du projet, carrefour du lycée Vénègré dans l’arrondissement 6 de Ouagadougou le lundi 22 juillet. Ces travaux entrent dans le cadre du projet de développement durable de la ville de Ouagadougou.

Avant le lancement de ces travaux d’aménagement et de bitumage, le maire de la commune de Ouagadougou accompagné d’une délégation présidée par le ministre des infrastructures, Eric Bougma, est allé visiter le chantier de la gare routière ouaga-inter.

Cette gare moderne va accueillir entre 6 et 7 000 passagers par jour et le délai d’exécution est de 10 mois. « Vous avez une administration qui va être construite en R+1 extensible en R+3. Et vous avez des quais, des stationnements pour les gros car au nombre de 23 et pour les petits cars, les ‘’dina’’ 91.

Il est prévu une infirmerie, des kiosques-restauration. Il est prévu un terminus intermédiaire de bus. Il est prévu des stationnements pour les véhicules privés parce qu’ils n’auront pas accès à la gare. Il est prévu une essencerie. Un des points qui montrent la modernité de cette gare, nous auront des toitures électriques intégrées » a indiqué Djibril Toguiéni, directeur des opérations de l’agence municipale des grands travaux de Ouagadougou Pour ce qui est des voiries, les travaux du carrefour allant du lycée vénègré dans l’Arrondissement 6 ont aussi été lancés.

Il s’agit du bitumage de plus de 9 km, pour un coût de près de 10 milliards de FCFA. Son délai d’exécution est de 14 mois selon Brahima Kaboré, Directeur Général de l’agence municipale des grands travaux de Ouagadougou. La première voie part de ouaga 2000, du boulevard de l’insurrection, de la cité ASECNA, la zone SNATUR, et travers tout l’arrondissement 6 pour finir sur la route de Bobo.

La deuxième part pas loin du cimetière de gounghin en passé pas entre le lycée vénègré et la clinique Souka, traverse la voie qui passe devant la salle du ciné de Pissy pour aller croiser la route de Boassa.

Brahima Kaboré explique en quoi cela consistera. « Ces voies seront en goudron béton bitumineux et des structures de chaussé en béton bitumineux avec 2 fois 2 voies, avec un terreplein central. Il y aura également des couloirs de bus, des zones de stationnement, il y aura également de l’éclairage public » Autres travaux, le prolongement de l’avenue Jean Baptiste Ouedraogo dans l’arrondissement 4.

Longue de plus de 2km pour un coût de plus 4 milliards de FCFA cet aménagement va permettre de mettre fin aux inondations dans ledit arrondissement.

« Il y aura de l’éclairage central, des parking de bus, et des stations de bus également, des caniveaux d’assainissement qui vont faire écouler les eaux de pluie. Et ces caniveaux seront recouverts. Il y a un certain nombre d’assainissements de tout le quartier qui sera fait. Il y a des caniveaux qui font être fait pour les amener vers le canal du parc urbain Bangr wéogo », rassure Armand Pierre Beouindé, maire de la commune de Ouagadougou.

Ces voiries sont financées par l’agence française de développement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *