Actualite Société

Burkina Sat 1 : “Nous sommes à la 2e phase. Il s’agit de la construction du satellite lui-même” (Frédéric Ouattara)

En attendant le satellite made in Burkina, la station au sol est fonctionnelle. Elle capte déjà des informations distillées par des satellites qui traversent le ciel burkinabè. La station au sol à Koudougou a été visitée par le ministre de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation le jeudi 27 août 2020.

Un satellite burkinabè dans le ciel ! Ce qui était un rêve, il y a 3 ans est en train de pousser sur le toit d’un bâtiment de l’Université Norbert Zongo à travers une station au sol qui est déjà opérationnelle. La construction du satellite avec lequel il devra fonctionner est en gestation. Avant cela, la station au sol fournit des informations qu’elle reçoit grâce à des satellites qui passent au déçu du Burkina. ‘’Nous sommes à la 2e phase. Il s’agit de la construction du satellite lui-même. Nous sommes en train d’acquérir les éléments pour la construction du satellite’’, affirme Frédéric Ouattara, concepteur du projet et président de l’Université Norbert Zongo.

Les données fournies par des satellites à la station au sol peuvent aider à anticiper sur certains phénomènes et contribuer à améliorer les conditions de vie des populations. ‘’En matière d’agriculture, nous pouvons aider le paysan burkinabè dans la prévision pluviométrique et l’aider à adapter sa culture au changement climatique et ainsi que les médecins pour la prévision de certaines épidémies comme la méningite et certaines maladies respiratoires’’ confirme le professeur Ouattara.

Le ministre Alkassoum Maîga a reconnu le travail déjà réalisé par le professeur et a promis le soutien du gouvernement pour la réalisation intégrale de ce projet. ‘’Je tiens à remercier le professeur Frédéric Ouattara pour l’efficacité dont il a su faire preuve lui et son équipe parce qu’on peut donner des ressources à des gens, leur faire confiance mais après, les résultats ne suivent pas. Dans son cas, le Burkina est très fier de ce qui est fait surtout en ces moments où on est en difficulté dans certains domaines. S’il y a un projet qu’il faut faire avancer c’est bien ce projet parce qu’il est d’intérêt stratégique’’, précise le ministre.

Pour le directeur de cabinet de la présidence, Seydou Zagré, ‘’c’est un projet qui va permettre au Burkina Faso de prendre des décisions avisées. Autant de capacités pour le pays en matière d’informations précieuses qui aideront les gouvernants à prendre les décisions appropriées et de permettre à notre pays de renter dans le cercle fermé des pays qui disposent de satellite.

Le concepteur du projet Burkina Sat1 est en pourparlers avec la coopération chinoise et des Japonais pour le lancement du satellite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *