Société

Burkina-réseau routier : Le pont de Yalgo à nouveau praticable en juillet

Le trafic routier pourra reprendre normalement  dans la province du Namentenga (région du centre-nord) sur la route nationale numéro 3, principale voie d’accès au Sahel. Le pont de cette localité était fortement dégradé. Les travaux de réhabilitation débutés en fin avril sont à 80% d’exécution. De quoi réjouir le ministre des infrastructures Eric Bougouma qui s’est rendu sur le chantier jeudi 21 juin 2018. Il a aussi constaté l’avancement des travaux d’entretien réalisés sur la même route.

 

Les travaux, débutés le 26 avril dernier, sont déjà à 80%. A en croire les techniciens, le pont sera à nouveau praticable d’ici le 15 juillet prochain, pour un délai initial qui court jusqu’au 25 septembre. Le ministre  des infrastructures s’en satisfait déjà.

 

« C’est l’une des portes principales du Sahel et une interruption du trafic à ce niveau est une catastrophe pour cette région et pour tout le pays », a-t-il justifié.

 

Un autre ouvrage a attiré l’attention du ministre des infrastructures, il s’agit du pont de Napagba à Kaya( Centre Nord) qui est en forte dégradation due à l’érosion qui a déjà emporté des habitations autour de l’ouvrage. Là, le ministre pense pouvoir intervenir, dès qu’une étude déterminera les aménagements à réaliser.

 

Avant d’en arriver là, le ministre a constaté l’avancement des travaux d’entretien périodique sur une section du tronçon Korsimoro-Kaya (22,2 km), sur la route nationale numéro 3. Le revêtement de cette route qui était dégradé a été raclé pour être remplacé par une nouvelle couche. Sur un délai consommé de 90%, les travaux sont à 74% d’exécution. Pour le ministre Eric Bougouma, en plus de ce retard, la qualité du revêtement peut encore être améliorée.

 

«Compte tenu du budget qui a été prévu on s’attendait à ce type de difficultés mais nous avons quand même insisté pour que les travaux soient corrigés là où des corrections doivent être faites », a-t-il affirmé.

 

Abdoul Fhatave TIEMTORE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *