Société

Burkina : Coronavirus : Fermeture de 36 marchés et yaars à Ouaga : Les commerçants demandent des mesures d’accompagnement de l’État

Le conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso a rencontré ses 36 membres issus des marchés et yaars de ouagadougou pour faire le point des mesures qui font suite à la fermeture des marchés et yaars vendredi.

« C’est difficile pour nous tous de fermer nos boutiques et de rester à la maison. La faute ne vient ni de l’Etat ni de la faitière c’est une crise mondiale même nos partenaires à l’étranger ont fermé leur frontière. Je vous demande de coopérer au respect strict des décisions de l’Etat » a déclaré le président du conseil national et de l’économie informelle, Salifou Nikiema.

Boutiques et magasins fermés, ces commerçants se veulent être unanimes sur la mesure des fermetures des marchés et yards mais pour l’instant ils prévoient la difficulté de pouvoir faire face à certaines factures de loyers ou de fiscalités.

« Nous voulons demander à l’Etat de nous accompagner dans cette mesure car nous aurons des problèmes de fiscalité et de loyer pour les magasins et boutiques. Nous attendons fermement cette aide de l’Etat quelle qu’en soit sa nature et pour cela nous allons adresser un cahier de doléances au gouvernement » explique le président du conseil national et de l’économie informelle Salifou Nikiema. Au regard de cette crise, la faitière a pu mobiliser une tonne de riz pour les commerçants démunis qui subissent silencieusement cette mesure selon eux.

Charles Gatien DAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *