Société

Burkina : Coronavirus : Assemblée nationale : “On a demandé aux personnels qui étaient en contact avec l’intéressée de se signaler pour qu’on puisse autoriser le confinement immédiat” (Bala Sakandé, président de l’assemblée nationale)

Le président de l’assemblée nationale, Bala Sakandé a visité ce vendredi la cellule de crise du covid 19 de l’assemblée nationale pour, dit-il, toucher du doigt leur réalité, mais aussi se rassurer que leur travail avance. Cette cellule a pour mission de rassurer les députés et le personnel concernant les directives de l’Assemblée nationale et leur donner toutes les informations sur la prévention de la maladie, ensuite tous les cas contacts pour les mettre en lien avec le comité national.

Pour Bala Sakandé, dès l’apparition de la maladie il y a eu une réunion du bureau de l’assemblée nationale. “Nous avons dans un premier temps pris la décision de suspendre les plénières et les réunions à l’assemblée nationale” indique le président de l’assemblée nationale.

Et après le décès de la députée Rose Marie Compaoré, des dispositions ont été prises par l’assemblée. “Quand on a appris la mauvaise nouvelle, nous avons pris la décision de ne pas nous réunir, parce que nous avons un forum du bureau de l’an. C’est ainsi qu’on s’est donné rendez-vous et nous avons fait la réunion en ligne. Et de cette réunion on a décidé de suspendre toutes les réunions de commission, même à 2 ou à 3. Nous avons aussi pris la décision de mettre en place un comité de veille composé de 10 personnes dont 2 médecins de l’ssemblée nationale plus le personnel” poursuit Bala Sakandé.

“On a demandé également aux personnels civils, militaires ou paramilitaires qui étaient en contact avec l’intéressée de pouvoir se signaler pour qu’on puisse autoriser le confinement immédiat, ce qui a été fait. Nous avons demandé également à ce qu’on puisse doter l’assemblée de masques et d’élargir la disponibilité du gel hydro-alcoolique qui était déjà disponible mais uniquement à certains points. Nous avons pris également la décision de faire désinfecter l’assemblée” a-t-il conclu.

Et en ce qui concerne les personnes qui ont été en contact avec la député Marie Rose Compaoré, le directeur du centre médical de l’assemblée rassure. “A ce jour nous avons autour de 15 personnes contacts qui se sont signalées. Nous avons transmis les noms au niveau du comité national. Ils sont confinés et suivis et pour le moment il n’y a rien d’alarmant” a-t-il dit.

A l’issue de cette visite, un lot de thermomètres infrarouge a été remis à la cellule par le Président de l’assemblée nationale.

Depuis le début de cette pandémie, le Burkina a enregistré au total 40 cas confirmés dont 38 à Ouagadougou, 1 à Houndé et 1 à Bobo-Dioulasso. Ces 40 cas prennent en compte les guérisons et le décès.

Mohamed Nakanabo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *