Société

Braquage à Ouagadougou : les bandits s’enfuient et laissent derrière eux une arme en caoutchouc.

C’est un fait insolite qui a été rapporté la semaine passée.  Une femme en provenance de Ouaga 2000 aurait été braquée au niveau du feu tricolore de la Station Pétrofa Ouaga 2000.

Le braquage aurait été mené par deux individus qui s’étaient remorqués sur une moto. L’un des braqueurs aurait ouvert la portière du véhicule de la dame et s’y serait infiltré avec une arme à feu. Il aurait donc menacé la bonne dame, qui a immédiatement quitté le véhicule en hurlant «  au voleur ». Sentant le danger venir, les forfaitaires se seraient éjectés du véhicule. Il aurait été remorqué à nouveau par son compagnon resté sur la moto. Ensemble, ils auraient pris la fuite. Après le départ des bandits, les badauds auraient constaté que l’arme oubliée par les malfrats dans le véhicule était en fait en caoutchouc.

Par Ana KAM (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *