Actualite Santé

Bulletin santé: Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisme fœtal ?

Ce mercredi 09 septembre 2020 est commémoré la journée internationale de prévention du syndrome d’alcoolisme fœtal. Samira Guiré a décidé de nous parler de cette pathologie dans ce présent numéro du bulletin santé.

Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisme fœtal ?

Le syndrome d’alcoolisme fœtal est une anomalie congénitale liée à l’alcool. Elle est causée par l’alcool consommé par la mère pendant la grossesse. Lorsqu’une femme enceinte boit de l’alcool, il traverse le placenta et est absorbé par l’enfant à naître. L’alcool peut endommager l’embryon et le fœtus même si la mère ne ressent aucun effet. L’alcool consommé par la mère, agit notamment sur le système nerveux central du bébé et peut avoir des troubles irréversibles sur son développement.

Justement quelles sont les troubles causées par le syndrome d’alcoolisme du fœtus ?

À la naissance, le nourrisson présentant un syndrome alcoolique fœtal peut être identifié par sa petite taille et des traits faciaux caractéristiques, dont une microcéphalie c’est-à-dire une tête de très petite taille inférieure à la moyenne, une microphtalmie c’est-à-dire de très petits yeux inférieurs à la moyenne, un rétrécissement des fentes palpébrales, entendez par là les fentes des paupières, un milieu du visage petit ou plat, une lèvre supérieure fine et un petit menton. Le bébé atteint du syndrome d’alcoolisme fœtal, présente aussi des plis palmaires anormaux, des anomalies cardiaques et des rétractions articulaires peuvent également être mises en évidence.

Les troubles cognitifs apparaissent après la naissance. La manifestation la plus grave est le handicap intellectuel sévère. Les troubles cognitifs se manifestent par un retard mental, des difficultés d’apprentissage (avec troubles de l’attention, de la mémoire, du raisonnement abstrait), des troubles du calcul, des troubles du langage, une déficience sensorielle (surtout visuelle), des troubles du comportement, des troubles des facultés d’adaptation et des conduites sociales qui sont en somme source de difficultés d’insertion sociale.

Peut-on soigner le syndrome d’alcoolisme fœtal ?

Il n’existe aucun traitement du syndrome alcoolique fœtal. Les soins de soutien doivent comprendre un environnement approprié et stimulant. Une bonne nutrition et une bonne croissance sont deux éléments particulièrement importants. De nombreux enfants qui ont un syndrome alcoolique fœtal auront besoin de soutien d’apprentissage scolaire.

Quelle est la situation épidémiologique de cette anomalie en Afrique bien sûr et ailleurs dans le monde.

Selon l’OMS, le syndrome d’alcoolisme fœtal est la première cause de handicap mental non génétique chez l’enfant dans certains pays du monde. Le taux est estimé à 0,97 naissances sur 1000. Selon toujours l’OMS, l’Afrique du Sud est le pays qui détient depuis 2002 le triste record du nombre de cas d’alcoolisations fœtales. Dans certaines provinces sud-africaines comme le cap occidental, ces taux varient entre 7 et 8% ; contre 1% ou moins dans les pays occidentaux. Au Burkina, nous n’avons pas trouvé de donnés mais certainement qu’il en existe. Donc le conseil au femmes enceintes ou celles qui envisagent avoir des enfants, c’est de ne pas consommer d’alcool au cours de la grossesse au risque non seulement de faire une fausse couche ou bien de donner naissance à un enfant avec des malformations.

Samira Guiré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *