Politique

Performance 2017 des sociétés d’Etat :19 entreprises ont réalisé un bénéfice net cumulé de plus de 140 milliards

Les performances réalisées par les entreprises d’Etat au cours de l’année 2017 ont été dévoilées au cours de la 26e Assemblée générale des sociétés d’Etat qui s’est ouverte jeudi 28 juin 2018 dans la salle de conférences de Ouaga 2000, en présence du Premier ministre Paul Kaba Thieba.

Lors de cette Assemblée générale, il ressort que sur 21 entreprises, 19 ont réalisé un bénéfice net cumulé de plus de 140 milliards de francs CFA contre plus de 113 milliards en 2016. Cependant deux sociétés dont la Société Burkinabè de Télédiffusion(SBT) et la Minoterie du Faso(MINOFA) sont déficitaires avec un montant cumulé de 696 millions de francs Cfa.

La contribution des entreprises d’Etat au budget national s’est améliorée

Les sociétés d’Etat ont contribué au budget national à hauteur de 444 665 milliards en 2017 contre 215 215 milliards en 2016. Trois d’entre elles se sont particulièrement distinguées pour leur contribution au budget de l’Etat. Il s’agit de la Société Nationale Burkinabè d’Hydrocarbures (SONABHY) avec plus de 300 milliards de francs Cfa soit 82,96% du totale de la contribution. Ensuite il y a la Société Nationale d’Electricité du Burkina Faso (SONABEL) qui a apporté au budget plus de 38 milliards de francs Cfa soit 8,72% et enfin il y a la Loterie Nationale Burkinabè (LONAB) qui a apporté plus de 24 milliards de francs Cfa soit 5,57% de la contribution totale.

Le Premier ministre Paul Kaba Thieba se dit satisfait de ces résultats.

Selon le Premier ministre, le travail effectué en 2017 par ces sociétés s’est fait dans un contexte économique caractérisé par une croissance du PIB qui est passé de 5.9% en 2016 à 6.7% en 2017. Il explique que cette croissance résulte de la bonne orientation de l’exploitation minière et du secteur marchand.

« J’ai bon espoir que nos entreprises publiques pourront davantage consolider les résultats obtenus en 2017, pour peu qu’elles travaillent à l’application du code de bonnes pratiques de gouvernance », a ajouté Paul Kaba Thiéba.

Faridah Elodie Sawadogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *