Politique

Modification code électoral : trois groupes parlementaires de l’Opposition introduisent un recours auprès du Conseil constitutionnel.

Trois groupes parlementaires de l’opposition à savoir l’Union pour le progrès et le changement (UPC), du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et de Paix, Justice et Réconciliation Nationale (PJRN) ont introduit depuis le jeudi 02 août 2018 un recours contre la modification du code électoral auprès du Conseil constitutionnel. C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse conjoint de ces partis publié mercredi 8 aout sur la page Facebook du chef de file de l’opposition politique(CFOP).

Ce nouveau code électoral, voté par les députés de la majorité, consacre la carte nationale d’identité et le passeport comme les seules pièces servant à l’inscription sur les listes électorales et au vote.

« Les dispositions de ce nouveau code électoral, qui ne font pas consensus au sein de la classe politique, permettent au Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), de préparer des fraudes à grande échelle aux prochaines échéances électorales et ce, sans laisser de trace, grâce notamment, à l’arrimage de la liste de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à celle de l’Office nationale d’identification (ONI), contrôlé par le Gouvernement d’une part, et d’autre part, grâce au système d’enrôlement des électeurs « par SMS et par appels téléphoniques», précisent-ils.
Ce recours n’exclut pas « les autres actions légales », selon l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *