Politique

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : «NOUS PREVOYONS DES DETACHEMENTS MILITAIRES ET DES MOYENS AERIENS DANS LE SAHEL» (SIMON COMPAORE)

«Monsieur le ministre pouvez-vous rassurer que tout est mis en œuvre pour éviter de telles situations ?» La question orale est adressée au ministre de la Sécurité, Simon Compaoré, par le député Ousmane Alpha (MPP) qui s’inquiète de la récurrence des attaques terroristes au Sahel.

Simon Compaoré a d’abord fait la genèse des attaques depuis 2016 avant de développer : « si vous remarquez, il y a eu le renforcement des axes de contrôle dans les grandes villes Ouaga, Bobo et dans 10 petites villes. Le contrôle est renforcé dans les hôtels, lieux d’hébergement, véhicules de transport et de commerce. La surveillance accrue à la frontière avec le Mali, la plus longue plus de 1600km, pose beaucoup de problèmes. 90% des attaques sont perpétrées là-bas.»

Le ministre de la Sécurité a souligné l’importance de la collaboration entre FDS et populations : «Nous sensibilisons l’ensemble des citoyens tout le monde, Koglweogo, dozo. On appelle chacun à contribuer à cette lutte contre le terrorisme.»

Simon Compaoré rassure une nouvelle fois quant à la montée en puissance : «Nous prévoyons des détachements militaires dans le Sahel. Nous prévoyons aussi des moyens aériens. C’est très nécessaire. Pour l’attaque de Nassoumbou, les soldats ont fait 1h30 de route pour arriver sur les lieux. En ce moment, les bandits ont déserté depuis fort longtemps».

Le gouvernement était face aux élus nationaux mardi après-midi à l’hémicycle. C’était pour répondre à des questions d’actualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *