Politique

Burkina : retour sur le marché des cannettes Coca-Cola, Fanta et Sprite

Les cannettes de sucrerie, Coca-Cola, Fanta et Sprite vont officiellement intégrer le marché de la consommation, quatre ans après le scandale des 1300 tonnes de canettes de soda périmé qui ont été saisis par la police nationale dans un entrepôt du groupe Obouf. La Sucrerie du Faso, l’entreprise commise à cette tache a expliqué mercredi la nouvelle dynamique qui va accompagner ce retour.

Les cannettes Coca-Cola, Fanta et Sprite feront-elles un retour gagnant sur le marché de la consommation ? Certainement oui pour la Sucrerie du Faso dont le Directeur général Patrick Gagnon a rassuré sur la qualité des produits.

« Dans un esprit de transparence et désirant rassurer les consommateurs de la qualité de nos produits Coca, Fanta, Sprite en cannette nous avons approché la ligue des consommateurs du Burkina ainsi que le laboratoire de santé publique », a-t-il précisé.

Revenant sur le scandale des canettes périmées saisies dans un entrepôt du groupe Obouf, Patrick Gagnon affirme que la sucrerie du Faso n’a aucun lien avec Obouf.

«Monsieur Obouf a commis une erreur. On n’est pas en collaboration avec lui. On désire reprendre ça en toute transparence et respecter les lois du Burkina Faso », a-t-il déclaré.

Dans l’optique de renforcer la sécurité de ses produits, la société s’est également doté d’une étiquette, certifiée sucrerie du Faso qu’elle appose sur les plaquettes de 24 canettes.

« Nous priorisons la transparence et le service à la clientèle 24h/24 par téléphone et par Facebook. Notre second plan est de créer des dépôts dans toutes les grandes villes du Burkina », a-t-il ajouté.

Les produits de la Sucrerie du Faso proviennent de la Tunisie. Les prix des plaquettes varient entre 5250 à 6750 francs Cfa.

Moumouni Yaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *