Actualite Culture

Sébastien Bazemo, le styliste révélateur du « Kôkô Dunda » veut conquérir le marché international

Si vous l’avez connu sous le nom de « Bazem’Se », sachez-le, il faudra désormais l’appeler Sébastien Bazemo, son nom à l’état civil. Après 20 ans, le styliste burkinabè a décidé de changer d’identité. Avec cette nouvelle identité, il entend conquérir le marché international. Et pour cela, le styliste a décidé d’opérer un changement fondamental à tous les niveaux.

On le savait déjà depuis maintenant quelques semaines. Le styliste ne se fait plus appeler « Bazem’Se » mais Sébastien Bazémo, sa nouvelle identité. « SB » comme nouveau logo, un nouveau site internet, un nouvel atelier showroom dans un vaste domaine et toute une nouvelle organisation digne de grands stylistes. Tout ceci pour maintenant conquérir le marché international.

« Dans quelques jours vous allez voir un site e-commerce. Nous allons vendre à l’international. Nous voulons amener la mode burkinabè à l’international. Les produits burkinabè tels le Kôkô Dunda, le Faso Danfani. Ces produits doivent être vendus comme les produits d’autres stylistes à l’international », a dit Sébastien Bazemo.

Depuis maintenant plus de cinq ans Sébastien Bazemo est le styliste qui a remis au goût du jour le « Kôkô Dunda », ce pagne jadis délaissé. Et il semble avoir le soutien du gouvernement.

« Sébastien Bazemo figure parmi les meilleurs. Si on devait faire un classement des cinq meilleurs dans le secteur du monde la Culture en termes de créativité, Sébastien Bazemo devrait être parmi les cinq premiers. C’est pour dire que le gouvernement sera toujours à ses côtés », a dit Abdoul Karim Sango, le ministre de la Culture.

Le « Kôkô Dunda », la principale matière sur laquelle le styliste travaille sera bientôt labélisé.

« Nous avons démarré avec les acteurs qui utilisent le Kôkô Dunda dans la filière coton, textile, habillement dont Sébastien Bazemo, à écrire des instruments de gestion d’un label. Ça sera le label Kôkô Dunda mais aussi à faire un catalogue des motifs du Kôkô Dunda pour protéger le travail remarquable des teinturières, des teinturiers, des couturières, des couturiers et tous les acteurs de cette filière. L’un des acteurs majeurs est Sébastien Bazemo », a annoncé Harouna Kaboré, ministre de l’Artisanat.

Sébastien Bazemo a profité de ce changement d’identité pour présenter sa toute première collection « Ahizi » sous le nom Sébastien Bazemo. Une collection qui retrace ses 20 dernières années de carrière.

Lamine Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *